Relation d’Aide / Ethique / Installation

1) Module « Relation d’Aide / Ethique »

« Toute personne a une capacité innée d’auto-direction… » Carl ROGERS

Les items suivants sont abordés :

Les objectifs dans la relation d’aide, l’approche rogérienne, la non-directivité, les 5 attitudes de « Porter » à éviter, la conduite d’entretien, la reformulation, les informations à recueillir, la découverte de Elucidator (un procédé unique d’élucidation avec de nouveaux outils : un thymolexique cognitif : un thymolexique qui explore l’imaginaire). Comment mettre à jour une problématique personnelle par opposition aux sujets universels.Les différentes façons de travailler en Kinésiologie (objectif ciblé, module de stress, set up…,) ; en quoi notre attitude est inductrice (effet placebo et nocebo), les problématiques qui émergent le plus fréquemment en clientèle et les différentes façons d’y répondre. Les notions de transfert et de contre-transfert, la relation client / kinésiologue : les problèmes possibles et les malentendus les plus fréquents.

=> 20 % de théorie, 80 % de pratique

Niveau 1 :

Les points qui sont abordés :
– Empathie
– Ecoute dans la relation d’aide
– Sentiment de toute puissance
– Stress lié au contre transfert
– Maîtriser le contre transfert
– Attentes dans la relation au client
– Engagement éthique (procédure éthique 1)
– Les 5 portes d’entrée
– Les 10 questions de la relation d’aide
– Analyse de motivation

Durée : 3 jours
Prérequis : être en cours de formation et avoir donné / reçu des séances

Niveau 2 :

Les items suivants sont présentés :
– Besoins et désirs
– Procédures avec les cartes Ho (deux méthodes)
– Complexes personnels
– Quête compensatoire
– Elucidator. 3 Elucidators par thème. Dans l’idéal trois thèmes, donc 9 Elucidators.
– Compétences adaptogènes
– Attitude juste (procédure éthique 2)
– Inventer des solutions

Durée : 3 jours
Prérequis : le niveau 1

PS : cette formation est reproduite de celle enseignée à Edutm Toulouse

2) Module « Installation du kinésiologue »

Une demie-journée si vous n’avez pas les connaissances requises ; les références vous seront envoyées par la formatrice après avoir renseigné le formulaire suivant :
https://kinesiologie-marseille.fr/besoins-pour-la-formation-installation/
Au programme : aspects juridiques, comptables, administratifs relatifs à l’installation en cabinet

_______________________________________

Code de déontologie du Syndicat National des Kinésiologues (SNK)

  • Respecter sans restriction les droits de l’homme et la législation française et / ou européenne.
  • N’établir aucun diagnostic, ni pronostic, ni traitement, ni prescription médicale, ni régime alimentaire.
  • Rappeler aux personnes souffrant de symptômes que le kinésiologue n’est ni médecin ni thérapeute et qu’elles doivent donc impérativement consulter.
  • S’assurer en fin de séance que la personne est dans un état émotionnel stable c’est-à-dire exempt de tout stress ou bouleversement émotionnel. Par ailleurs, le kinésiologue peut, si besoin est, indiquer au consultant des exercices simples et appropriés à faire après la séance pour continuer à avancer vers l’objectif et/ou le mieux être souhaité.
  • Respecter totalement le secret professionnel, notamment en ce qui concerne tout ce qui se dit en séance ainsi que l’anonymat des consultants.
  • N’utiliser aucun appareil non validé par le SNK.
  • M’abstenir de :
  • toute demande d’interruption d’un traitement médical.
  • mélanger, dans une séance, la kinésiologie avec une forme quelconque d’ésotérisme.
  • présenter la kinésiologie en termes laissant croire qu’il s’agit d’une méthode de guérison et donc d’éviter les langages et/ou termes médicaux.
  • détourner le test musculaire pour en faire un instrument de prédiction du futur ou pour détecter ce qui pourrait être interprété comme une « vérité » dont le bien fondé serait invérifiable.
  • utiliser le test musculaire en vue d’identifier des faits passés visant à confirmer ou à infirmer des hypothèses.
  • affirmer des certitudes à propos d’évènements que la personne auraient vécus, dépassant les limites des souvenirs conscients (exemple : vies antérieures, affirmation d’abus sexuels, « syndrome des faux souvenirs »…)
  • affirmer ou de confirmer tout événement de l’histoire de la personne qui ne peut être vérifié par elle-même ou son entourage.
  • tout prosélytisme politique, religieux ou autre et respecter les croyances du consultant excluant ainsi toute forme de jugement.

Code de déontologie du Syndicat des Kinésiologues Professionnels Français (SKPF)

  • N’établit aucun diagnostic, ni pronostic, ni traitement, ni prescription médicale.
  • Respecte en tous points et sans restriction les droits de l’homme et la législation en vigueur.
  • Rappelle à ses clients que le kinésiologue n’est pas un soignant et que la kinésiologie ne possède aucune techniques spécifique pour soigner tel ou tel symptôme ou maladie. Pour les problèmes d’ordre médical, il renvoie toujours son client à une autorité compétente et habilitée.
  • S’abstient de :
  • toute demande d’interruption d’un traitement médical ou présenter la kinésiologie comme une méthode alternative à des traitements médicaux
  • altérer la kinésiologie avec des pratiques étrangères à ses modes opératoires et à son champ d’application (pratiques occultes, chamaniques, médiumniques, divinatoires, etc)
  • détourner de façon non éthique le test musculaire en prétendant prédire le futur, affirmer une vérité ou faire un CHOIX à la place de son client.
  • Doit s’abstenir de tout prosélytisme politique, religieux ou relevant de croyances du consultant et respecter totalement celles de chacun dans une attitude excluant toute forme de jugement, qu’il soit positif ou négatif.
  • Respecte totalement le secret professionnel, notamment en ce qui concerne l’anonymat de ses clients.
  • Prévoir une durée et un prix raisonnable de la séance, affichés dans le cabinet et la salle d’attente.
  • Informe ses clients s’il utilise une technique autre que la kinésiologie
  • Connaît et reconnaît les limites de ses compétences et travaille en interdisciplinarité.Lorsque le besoin l’exige, il adresse son client à un professionnel plus habilité.
  • Veille à son propre développement en s’astreignant à des supervisions
  • S’engage à afficher le présent code de déontologie dans sa salle d’attente.
  • Travaille dans un lieu où la sécurité de sa clientèle est assurée.