Validation générale de la formation

La validation générale de la formation « Kinésiologue 600h » :

Elle comporte les conditions préalables suivantes :

1) suivant le critère des syndicats SNK et SKPF : avoir suivi 600h peu ou prou (*) pour les personnes qui ont commencé leur formation après le 1/9/2015 ou 500h pour celles qui ont commencé avant le 1/9/2015
2) au moins 90 % du volume horaire réalisé au sein de notre centre de formation (donc possibilité de
suivre 10 % dans d’autres centres de formation compatibles avec le nôtre ; se renseigner si besoin)
3) avoir validé / réussi l’examen du TFH (la même année ou années précédentes)
4) 10 séances reçues d’un.e kinésiologue validé.e / installé.e (cf. voir ci-après)
5) 50 séances données (cf. voir ci-après)
6) avoir validé ou avoir planifié la journée PSC1 (secourisme, premiers secours) ; non organisée par ce centre

(*) peu ou prou = pour éviter d’attendre la validation annuelle suivante de septembre, il est également possible de se présenter même si les 600h ne seront atteintes que quelque temps après la journée de validation … mais avant la soutenance du mémoire en visio.

La validation se déroule en 3 temps :

1) en continu, tout au long de la formation par un suivi pédagogique :

-> observations, par les formateurs, des comportements, des postures et des pratiques pendant les séances réalisées entre participants (environ 50% du temps des formations en présentiel est consacré aux pratiques)
-> contrôles des connaissances, des compétences pendant ces pratiques
-> aides, conseils, entretiens personnels autant que de besoin

2) en présentiel en septembre, chaque année :

-> une séance finale devant jury (1h) : déroulement : vous venez avec une personne de votre choix / entourage (non kinésiologue) avec qui vous aurez défini préalablement un thème / objectif de séance (avec initiation rapide au test musculaire) mais cette personne ne fera pas la séance avec vous mais avec un.e autre validant.e ; vous êtes responsable / autonome dans la mise en place de la séance (toute votre documentation personnelle est utilisable) ; le centre fournit uniquement une table ; pour résumer : vous êtes en situation de recevoir un client dans votre cabinet ; pas de séance avec TFH ou BG seul
– un « debriefing » avec le jury et la personne testée suivra la séance
– après le « debriefing » de la séance :
-> présentation du carnet de formation indiquant : toutes les formations suivies, le cumul jours / heures et l’inscription des 10 séances reçues d’un.e kinésiologue professionnel.le, avant ou pendant la formation (cf. pages réservées en fin du carnet de formation ou attestation papier du professionnel)
-> remise des comptes rendus des 50 séances données par le validant à l’extérieur du centre (cf. en dehors des séances données pendant les formations en présentiel) ; ces CR’s peuvent être remis ultérieurement mais suffisamment longtemps avant la soutenance pour pouvoir être examinés

Les comptes rendus des 50 séances données :
Ils  doivent être imprimés et comporter :
– environ 10 à 15 lignes d’explications de la séance
– les équilibrations apportées et ce qu’il en ressort du point de vue du kinésiologue et du participant
– la roue, lorsqu’il s’agit d’un TFH
– la conclusion de la séance
NB : ces comptes rendus sont anonymisés ; une grande variété de séances abordant des techniques / protocoles différent.e.s est recommandée

3) en visio : soutenance du mémoire et tirage au sort dans les 50 séances

La soutenance du mémoire a lieu, en visio, à une date déterminée par le validant, après avoir
envoyé son mémoire par la poste (pas en recommandé) 2 mois avant le jour de soutenance ; les
adresses d’envoi sont indiquées par mel sur demande.

Le mémoire :
a) le sujet : il est choisi par le validant avec accord de la responsable du centre ; NB : il est souvent déterminé / inspiré des séances réalisées pendant les (ou en dehors des) formations
b) le volume : une trentaine de pages
c) son contenu ; au moins :
-> une introduction comportant les motivations du rédacteur sur le choix du sujet de mémoire
-> un développement reprenant quelques éléments théoriques kinésio et autres, si besoin pour la
compréhension ; NB : une erreur souvent remarquée est l’explication très / trop détaillée des
techniques de kinésio recopiées des cours ; donc pas de copier / coller des cours ni d’internet
-> des données de recherche personnelle et d’expériences personnelles de séances ; l’essentiel de ces
séances illustrent le corps du mémoire ; leurs détails sont en annexe
-> le validant peut se faire aider par un tuteur

Le tutorat (facultatif mais recommandé) :
Vous pouvez trouver un tuteur dans votre entourage (anciens ou kinésios de connaissance).
Les grandes fonctions du tuteur :
1) fonction théoriquement “légère” ; le tuteur est bénévole
2) important pour le tuteur : ne pas se substituer au rédacteur / tutoré
3) essentiellement des relectures / commentaires / réorientations éventuelles
4) regard extérieur / distance
5) assister éventuellement à la soutenance (en visio)
NB : l’éloignement tutoré / tuteur ne devrait pas être un obstacle grâce aux échanges par internet ; le tutoré est à l’initiative des échanges avec le tuteur.

La soutenance :
a) présentation : 20 mns ; chacun présente comme il le souhaite (supports ou pas)
b) questions / réponses du jury : 20 mns

Le lien vers le site de visio sera indiqué sur demande.

A la fin de la soutenance, un tirage au sort de quelques séances, parmi les 50, est réalisé par le jury ; le validant explicitera le déroulement de ces séances.

Le tuteur et des proches peuvent assister à la soutenance.
Si vous le souhaitez, le mémoire, en version numérique pdf, peut être déposé sur notre site collaboratif Moodle et devenir une source d’inspiration pour les nouveaux venus et futurs validants.

Après la soutenance, le participant peut venir récupérer tous les documents fournis (comptes rendus et mémoire), qui ne sont pas la propriété du centre.

———————————————————

Cette validation par le centre de formation donne lieu à l’établissement d’une attestation de validation générale de la formation « Kinésiologue 600h » (nécessaire et suffisante pour une inscription à un syndicat (SNK et / ou SKPF) ; voici un fac-similé de l’attestation.
NB1 : le terme de « diplôme » n’est jamais utilisé dans le centre car nous considérons qu’il est réservé aux formations réglementées par l’Etat.
NB2 : les mots : « kinésiologue professionnel » et « praticien en kinésiologie » sont des termes déposés par le SNK.
il est possible de prolonger cette validation « kinésiologue 600h » par :
=> une validation fédérale FEDEK avec l’attestation de « Kinésiologiste 850h » (soit 250h supplémentaires de formation + une nouvelle séance réalisée devant jury)
=> puis, éventuellement, une validation au centre partenaire EduTM de Toulouse : « Kinésiologiste Adaptogénèse »